Quelles sont les alternatives écologiques au gaz propane ?

gaz propane

Publié le : 03 janvier 20247 mins de lecture

Les bouteilles de gaz, butane ou alcane de formule C32H8 (ce dernier étant utilisé dans un espace ventilé) sont pratiques et appréciées par les particuliers. Pour éviter les émissions de CO2 avec un combustible comme ces gaz de pétrole liquéfié (GPL), une solution sur mesure est proposée aux clients par les distributeurs d’énergie.

Les nombreux avantages du biopropane

Tout aussi performant que son équivalent non bio, ce gaz remplit les mêmes fonctions et même davantage. Il convient pour chauffer votre logement, avoir de l’eau chaude à la bonne température et faire fonctionner votre cuisinière à gaz. Dotées des mêmes capacités énergétiques que les bouteilles de gaz traditionnelles, celles qui contiennent du bio-propane durent longtemps. Pour un contenant de 13 kg, l’énergie produite équivaut à 17 kWh. Si la bouteille pèse 35 kg, ce gaz propre fournit 485 kWh. Certains fournisseurs proposent cette alternative au propane, utilisable dès que vous le souhaitez et sans nécessité de travaux chez vous. Le biopropane est disponible sous forme de bouteilles à raccorder à vos appareils. Vous pouvez également faire remplir votre citerne de ce gaz propre, afin de l’utiliser comme combustible domestique. Cette démarche vous permet d’adopter des habitudes plus écologiques. Ce gaz issu de la biomasse se distingue des formes de GPL, obtenues à partir d’hydrocarbures polluants. En vertu du respect de l’environnement, le choix du biopropane devient opportun. Les particuliers souhaitent en effet réduire leur empreinte carbone, tout en profitant d’un excellent confort thermique et d’un rendement énergétique ad hoc. L’utilisation du biopropane limite le recours aux énergies fossiles. Au lieu de puiser davantage de pétrole pour produire du combustible, les producteurs de gaz optent de plus en plus pour une fabrication verte, à base de matières naturelles non polluantes. Certaines huiles végétales se révèlent très utiles pour élaborer du combustible propre, qui ne diffuse pas de particules nocives. Le second critère pour évaluer la durabilité d’une énergie est lié à sa source. En l’occurrence, pour le biopropane, il s’agit d’arbres qui peuvent être replantés. Par ailleurs, les végétaux captent le CO2 qui pollue l’air, participant ainsi à un cercle vertueux du point de vue écologique.

Un combustible facile à utiliser

Le biopropane peut servir à l’extérieur, comme à l’intérieur pour diverses finalités. Si vous souhaitez alimenter un barbecue sur votre terrasse, dans le jardin, ce combustible est idéal. Il convient aussi pour réchauffer cet espace en plein air lors d’un dîner entre amis. La polyvalence du biopropane donne également toute satisfaction au sein même du foyer. Si votre logement est doté d’une chaudière, ce combustible vous est livré en camion et transvasé dans votre citerne. Ce réservoir permet à votre chaudière de remplir sa fonction. Lorsque vous utilisez le biopropane pour votre cuisine seulement, ou en extérieur, la solution des bouteilles de gaz reste la meilleure option. Les dispositifs récents les rendent faciles à raccorder. Un système sécurisé permet de les relier au détendeur par un simple clip. Quel que soit l’emplacement de la bouteille de gaz, ce geste est facile à accomplir. Il n’est pas nécessaire de déplacer une bouteille lourde pour son raccordement. En outre, ces contenants sont consignés. Lorsqu’il n’y a plus de gaz à l’intérieur, le fournisseur les reprend pour les réutiliser, aussi longtemps que possible. Ce processus circulaire renforce les qualités environnementales de ce combustible, puisqu’il limite la production de déchets. Bien évidemment, d’autres énergies vertes se distinguent pour se substituer aux ressources fossiles. L’énergie biomasse, à l’origine du biopropane, se voit concurrencée par des solutions qui utilisent des éléments naturels, comme le rayonnement solaire, le vent ou la géothermie. Certaines s’utilisent seules et d’autres nécessitent d’être complétées afin de satisfaire les besoins des particuliers. Cependant, des modifications s’avèrent incontournables pour les foyers qui ne sont pas déjà équipés des installations indispensables en la matière. En effet, sans panneaux photovoltaïques, il reste impossible de produire de l’électricité via le soleil pour chauffer son propre logement. Un combustible vert sans travaux à réaliser reste donc avantageux.

Comment compléter une énergie traditionnelle ?

Par le choix du biopropane, un gaz propre à utiliser sans contraintes, les propriétaires peuvent optimiser leurs kWh. En outre, un tel combustible peut être associé à d’autres énergies propres. Pour encourager ce style de démarche, l’ADEME (agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie) a créé un label (« Vertvolt ») qui permet de reconnaître les contrats d’électricité verte. Cette dernière représente une énergie issue de sources renouvelables. Dans le cadre de l’énergie solaire, le gain financier n’a rien de négligeable. Les particuliers voient leur facture de chauffage réduite de moitié. Cette solution est même utilisée par des professionnels pour leurs locaux. Un meilleur rendement énergétique (moins de kWh produits pour une efficacité égale, voire supérieure) s’avère économique et vertueux pour l’environnement. Cet objectif est également possible en utilisant des équipements de chauffage prévus pour des énergies propres. Une rénovation peut constituer une bonne occasion de rendre son habitation beaucoup moins énergivore, avec une chaudière plus moderne ou une pompe à chaleur pour compléter le confort thermique chez soi. Enfin, il convient de veiller à assurer une bonne isolation afin d’éviter les déperditions de chaleur. En supprimant le gaspillage de kWh, la consommation de chauffage pèse moins sur le budget. Pour concrétiser ce projet, surtout dans un habitat ancien, l’isolation de la toiture se révèle prioritaire. Lorsque cette protection est déficiente, près de 30 % d’air chauffé peut fuir par les combles. Les zones de ponts thermiques, à savoir les portes et les fenêtres, ont également besoin d’être dotées d’une isolation sur mesure. Un double ou triple vitrage est recommandé, ainsi que des matériaux d’encadrement 100 % hermétiques aux infiltrations d’air extérieur. Pour conserver une maison à l’atmosphère saine, la ventilation ne doit pas être négligée après des travaux d’isolation.

Optimisez vos dépenses énergétiques à Toulouse : engagez un courtier en énergie
Économies d’énergie et réduction des coûts : comment les professionnels peuvent-ils maîtriser leurs factures de gaz ?

Plan du site