Mieux comprendre votre consommation d’énergie : les bénéfices tangibles de l’audit énergétique en usine

audit énergétique

Publié le : 09 janvier 20248 mins de lecture

Avec la hausse du coût des énergies, les industries doivent opter pour des stratégies visant à réduire leur consommation d’énergie. L’audit énergétique constitue une mesure essentielle pour y arriver.

En quoi consiste l’audit énergétique en industrie ?

C’est la première étape à entreprendre lorsqu’une entreprise désire obtenir un portrait réaliste de sa consommation énergétique et de son empreinte carbone. Il s’agit d’une analyse méticuleuse utilisée pour examiner les différents systèmes consommant de l’énergie dans une industrie : le chauffage, l’éclairage, la climatisation, la ventilation et la production d’eau chaude sanitaire. Idéalement, la qualité de l’isolation et les structures du bâtiment (portes, fenêtres, fondations, murs extérieurs) doivent aussi être inspectées afin de vérifier s’il y a des pertes d’énergie et y remédier. Il a été confirmé que, pour une entreprise industrielle, les dépenses en énergie constituent jusqu’à 15% de ses coûts de production. Il faut savoir que, pour une industrie, cet audit est obligatoire si son personnel est supérieur à 250 employés ou si elle déclare annuellement un chiffre d’affaires de plus de 50 millions d’euros et d’un bilan supérieur à 43 millions. Par ailleurs, les entreprises certifiées ISO 50001 (sur environ 80% de leurs dépenses en énergie) sont exemptées de cette obligation. Une fois leur certification échue, elles doivent réaliser un audit énergétique dans les six mois suivants. Un bilan énergétique doit être préparé à tous les quatre ans et envoyé à l’ADEME (Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Énergie) sur la plateforme Internet prévue à cette fin. Une industrie qui néglige cette obligation risque d’avoir à payer des amendes importantes. Vous pouvez consulter ce site pour obtenir plus d’informations sur l’audit énergétique industriel.

Quels avantages comporte l’audit énergétique pour une industrie ?

Une fois l’audit énergétique complété par l’expert, l’industrie peut mettre en place un plan d’action concret pour réduire sa facture d’énergie.

• Ce qui lui permettra de faire des économies substantielles.

• D’améliorer son image de marque au sein de son marché.

• De participer à la préservation de l’environnement en réduisant les gaz à effet de serre, ce qui fait diminuer son empreinte carbone.

• Les actions mises en place peuvent aussi améliorer la santé, le confort et la sécurité du personnel de l’industrie.

• L’efficience énergétique est aujourd’hui considérée comme un levier efficace de compétitivité dans le monde des affaires.

• Cette démarche permet d’accroître la durabilité d’une entreprise.

• Elle attire des partenaires internes et externes qui privilégient une entreprise soucieuse de l’environnement et tournée vers l’avenir.

Précision

Actuellement, en France, le secteur industriel utilise surtout du gaz naturel et de l’électricité. Pour l’instant, les énergies renouvelables ne constituent que 7% de la consommation industrielle. En 2020, il avait été établi que le coût énergétique des industries avait atteint les 12,4 milliards d’euros.

Comment faire réaliser un audit énergétique ?

Il faut s’adresser à un cabinet spécialisé pour obtenir un audit énergétique industriel. Un bilan complet (illustré par un tableau des coûts possibles impliquant les travaux de réduction énergétique à effectuer) ainsi qu’une estimation des économies potentielles sont fournis par ce spécialiste. Cette démarche n’est pas gratuite, mais en sachant comme limiter sa consommation d’énergie, une entreprise réalisera un retour sur investissement qui lui sera vraiment profitable. Un auditeur professionnel doit avoir obtenu une certification du Comité Français d’Accréditation (COFRAC). Il peut s’agir d’un architecte agréé ou d’un thermicien spécialisé dans la consommation énergétique des bâtiments. L’audit réalisé doit couvrir au moins 80% de la facture d’énergie de l’industrie. Assurez-vous que l’auditeur base son analyse sur la méthode recommandée par la norme européenne EN16247, sinon elle ne sera pas valable.

Les étapes du déroulement de l’audit énergétique 

Faire réaliser un audit énergétique industriel par un professionnel certifié s’articule en cinq étapes :

1. Il doit déterminer le périmètre des lieux à analyser et en visiter les locaux.

2. Il doit effectuer sur place des relevés techniques de la consommation d’énergie. Ceux-ci ciblent particulièrement les consommations électriques et thermiques. En industrie, l’auditeur doit aussi tenir compte des mesures concernant la vapeur, l’eau chaude ou surchauffée, le traitement de l’eau, l’air comprimé, le froid, le pompage…

3. Il doit établir un premier bilan de l’efficacité énergétique de l’entreprise concernée – incluant un historique de ses consommations et en se basant sur des comparaisons afin de déterminer les postes d’économies d’énergie.

4. Il prépare ensuite un cahier des charges concernant les travaux à effectuer, le cas échéant. Les coûts envisagés et les aides financières possibles sont aussi prises en compte dans cette procédure.

5. L’auditeur rédige son rapport d’audit et fournit à son client un plan d’actions sur mesure d’amélioration de la performance énergétique. Il envoie ce rapport à l’ADEME.

Son tarif :

Le prix d’un audit d’énergie en industrie n’étant pas réglementé, il peut donc varier d’un professionnel à un autre. Généralement, il est établi en fonction de la taille de l’industrie auditée et de la complexité des activités de l’entreprise. Pour référence, retenez que le coût d’un audit énergétique industrie se situe entre 500 et 1 500 euros, parfois beaucoup plus s’il s’agit d’une TGE (très grande entreprise). Il faut considérer cette dépense comme un véritable investissement, car elle sera compensée par les économies d’énergie réalisées à partir des solutions mises en place après le bilan. De plus, l’industrie concernée peut être éligible à une aide financière de l’ADEME, car elle s’inscrit dans une démarche de transition énergétique. Elle peut aussi obtenir des Certificats d’Économies d’Énergie (CEE).

Comment choisir l’offre énergétique la mieux adaptée à votre entreprise ?
5 façons de chauffer efficacement votre maison cet hiver

Plan du site